Unis pour l’éducation hors les murs : former des écocitoyens actifs physiquement afin de favoriser leur réussite éducative


Gatineau – Le 17 juin 2024 –
Initié par la professeure Geneviève Lessard du Département des sciences de l’éducation, Unis pour l’éducation hors les murs, en naturea permis de conclure des partenariats pour différents projets entre l’UQO, la Fondation forêt Boucher et Loisir sport Outaouais ainsi qu’avec la Table Éducation Outaouais et des écoles.

La rectrice de l’UQO, Murielle Laberge a tenu à souligner les effets plus que bénéfiques de cette concertation avec nos partenaires sur le mieux-être de nos enfants. « Ces projets permettront à ces jeunes personnes de vivre des moments uniques hors des classes tout en leur permettant d’apprendre et d’enrichir leur savoir. Les vraies retombées de ces projets seront celles qui permettront à ces enfants de faire un pas un peu plus loin dans la vie ».

Selon la professeure Lessard : « Les objectifs des partenaires se rejoignent. L’agglomération de nos expertises et de nos ressources nous permet de former des écocitoyens critiques, actifs physiquement et bien dans leur tête, leur corps et leur cœur. L’éducation hors les murs permet de développer la curiosité intellectuelle et revisiter des savoirs scolaires fragiles. Et nous faisons le pari que cela permettra de construire un rapport aux savoirs et à l’école plus positifs.  Et tout ça, ce sont les enfants et toute la société qui en profiteront! »

Camp d’été à la forêt Boucher: Prendre soin de la tête, du corps et du cœur pour une meilleure réussite éducative !

Un des projets du partenariat entre l’UQO, la Fondation de la forêt Boucher, Loisir sport Outaouais, la Table Éducation Outaouais et avec l’appui de Desjardins, le camp d’été qui se déroulera dans la forêt Boucher prévoit que 36 enfants de l’école Internationale du village qui rencontrent des difficultés scolaires participeront gratuitement à plusieurs cycles d’apprentissage en forêt développés par le Comité des activités dans la forêt Boucher (CAF) et mis en œuvre par des enseignant.es qualifé.es et des étudiant.es en formation initiale en éducation à l’UQO. Le camp se terminera avec un bilan des expériences fait par les enfants dans le cadre d’une marche commentée à partir de leur journal de bord.

« Enfants aujourd’hui, décideurs demain : sensibiliser les enfants aux problématiques de conservation et de préservation des espaces naturels dès leurs bas âges permet de les préparer à la prise en compte des variables environnementales dans les décisions qu’ils seront amenés à prendre, créant ainsi les conditions pour que ce précieux trésor qu’est la forêt Boucher, soit protégé de génération en génération », affirme le directeur général de la Fondation de la forêt Boucher, Mageland Yepmézoué.

Créée en 2007, la Fondation forêt Boucher a pour mission de protéger, de préserver et de mettre en valeur la flore et la faune de la forêt Boucher, notamment en aménageant son territoire et en organisant des projets éducatifs et événements environnementaux.  L’objectif est de préserver ses écosystèmes et éduquer le public sur l’importance de protéger la forêt Boucher et sur l’écologie en général. Ce partenariat va nous permettre de développer le volet éducatif de la fondation, ce qui, pour nous, est très important.

Pairage UQO / école Notre-Dame : une éducation ancrée dans le territoire !

Un projet de l’UQO avec la Table Éducation Outaouais (TÉO) et Loisir sport Outaouais qui vise à mettre en place, de septembre à décembre 2024, un système de pairage entre des étudiant.es du programme d’éducation en adaptation scolaire de 3e année de l’UQO et une trentaine d’enfants en difficulté scolaire de l’école Notre-Dame dans le Vieux-Hull. Ce sera près de 300 heures qui seront offertes en soutien à ces enfants.

Les étudiant.es universitaires inscrit.e.s au cours Prévention et soutien de l’élève en difficulté, avec la professeure Lessard pourront donc proposer des situations éducatives ancrées dans le territoire (place-based learning) afin de favoriser la réussite éducative des enfants. L’obtention de la subvention par la Table Éducation Outaouais permettra de reconnaitre financièrement le précieux travail des personnes étudiantes.

« En plus de renforcer le sentiment d’appartenance et de développer des liens significatifs avec l’environnement de notre communauté, le projet amplifiera la portée des actions de l’école et contribuera à la réussite éducative et sociale des élèves. »

L’implication de la Table Éducation Outaouais

Grâce au financement octroyé par le ministère de l’Éducation du Québec en janvier 2024, dans le cadre du Plan de rattrapage, et au financement du Centre des services scolaire des Portages-de-l’Outaouais, la Table Éducation Outaouais soutient financièrement ces deux initiatives issues de la collaboration entre l’école et la communauté.  

« Ces initiatives, visant directement à soutenir les enfants rencontrant des difficultés scolaires, comportementales, ou vivant dans des milieux défavorisés, sont le fruit d’une collaboration étroite entre des organisations dédiées à la réussite éducative des jeunes de la région, illustrant ainsi l’engagement des partenaires de l’Outaouais. Les jeunes et les familles de notre région peuvent compter sur le soutien de professionnels compétents et engagés, prêts à les accompagner avec bienveillance », souligne Steve Brabant, président de la TÉO.

Loisir sport Outaouais

Grâce au programme eX3, Loisir sport Outaouais dispose d’équipement de plein air qui sera mis à la disposition des jeunes participants dans le cadre des projets, et ce tout à fait gratuitement. Il s’agit de sacs à dos, de sièges, de planchettes pour écrire, de jumelles pour l’observation d’oiseaux, de rubans à mesurer, de loupes : l’équipement parfait pour cultiver la curiosité intellectuelle des enfants qui font une activité en extérieur.

« L’un des programmes mis en œuvre par notre organisme va exactement dans le même sens que ceux proposés : eX3 est un programme de plein air en milieu scolaire qui vise à contrer le déficit nature chez les jeunes et à valoriser les bienfaits de la pédagogie nature. eX3 a à cœur la réussite éducative de tous les élèves. »

-30-

Source:      Gilles Mailloux, Directeur, Direction des communications et du recrutement

Université du Québec en Outaouais

819 595-3900 poste 3981 / 819 962-0845 cellulaire

C’est à la Base de plein air Air-Eau-Bois, à Denholm, que les 15 participants et participantes du Camp des profs ont pu être formés en plein air, du 1er au 3 mai dernier.

Le Camp des profs est un événement de perfectionnement professionnel et porte sur la pédagogie en nature, le leadership et l’encadrement de groupes en sortie de plein air. Nous proposons un séjour de 2 journées ½, dans lequel se retrouvent toutes les composantes d’une sortie en nature. Il a pour but de faire vivre une éducation positive en nature aux participant.e.s, afin de favoriser le transfert de leurs apprentissages, de susciter leur intérêt pour intégrer la nature et les activités de plein à leurs outils pédagogiques.

Les formateurs et formatrices sont d’autres profs de la région, qui sont plus expérimentés en intervention éducative en plein air, et qui transmettent leurs connaissances et leurs outils aux participants et participantes. À travers les activités de plein air prévues à l’horaire, notamment de l’initiation à la randonnée et au canot, nos formateurs et formatrices y insèrent de multiples éléments pédagogiques de différents domaines d’apprentissages (univers social, mathématiques, français, etc..) que les enseignant.e.s peuvent refaire avec leurs élèves. En cette période d’urgence climatique, le contact des participant.e.s avec la nature permet cette sensibilisation et l’éducation à l’environnement.

En plus de ces activités, d’autres notions sont également au programme : gestion de risques, atelier de nœuds et installation d’une bâche (très utile pour les profs qui vont enseigner dehors!).

Le Camp des profs est possible grâce au soutien financier du ministère de l’Éducation et de la Concertation pour les saines habitudes de vie en Outaouais, et à l’implication des Centres de services scolaires des Portages-de-l’Outaouais, du Cœur-des-Vallées et des Draveurs. 

L’équipe de formateurs est composée de : Audrey Lapointe (Enseignante – École Vallée-des-Voyageurs), Tobie Adam-Meunier (Enseignant en éducation physique et à la santé – École secondaire Louis-Joseph-Papineau), Marc Boucher (Enseignant en éducation physique et plein air – École secondaire Grande-Rivière), Charles Antoine Rioux (Chargé de projet du Camp des profs pour Loisir sport Outaouais), Pier-Anne Miron Leblond (Enseignante en éducation physique et à la santé – École de la Vallée-des-Voyageurs), Erik Guimond (Conseiller pédagogique – CSSPO), Josée Pennober (Conseillère pédagogique en sciences et technologies – Service des ressources éducatives au CSSPO) et Tom Hainault (Équipe éducation physique, École du Nouveau-Monde) et Stefan Haag (Enseignant du Domaine de la science et de la technologie du secondaire – École secondaire Grande-Rivière.

Finalement, le Camp des profs s’inscrit de façon plus large dans le programme eX3, programme de plein air en milieu scolaire, dont l’objectif est de lutter contre le déficit nature chez les jeunes.

Crédit photo : Marine Diez Photographe

La coopération intermunicipale en plein air, c’est quoi?

La Corporation des loisirs de Papineau (CLP) a su tendre l’oreille et répondre aux besoins grandissants des citoyens de la MRC en quête de leur prochaine aventure plein air. Cet organisme accompagne les municipalités et les sites de plein air de la région dans la création de partenariats en vue d’offrir au plus grand nombre de citoyens possibles un accès gratuit aux joyaux naturels de la MRC de Papineau.

La CLP a pour mandat de promouvoir les sports et les loisirs dans la MRC. Elle favorise la collaboration régionale pour le développement des communautés et a une vision de concertation et de consultation auprès de ses membres et des acteurs en loisir. La CLP initie également des projets par son expertise et son soutien dans la recherche de ressources informatives, matérielles et financières.

Le contexte de pandémie n’a fait qu’accroître les besoins des citoyens et on sent une montée en popularité pour ce genre d’initiative. La CLP l’a bien compris et continue son travail année après année. Ces joyaux naturels, souvent gérés par un OBNL, une municipalité, ou encore une entreprise privée sont rendus accessibles gratuitement aux citoyens de municipalités limitrophes moyennant une contribution financière de leur part. On parle alors d’un protocole d’entente renouvelable annuellement permettant ainsi d’ajuster le tir.

Cette année encore, la CLP a su accompagner le Parc des Montagnes Noires de Ripon et 15 municipalités participantes dans le développement d’un partenariat afin d’offrir la gratuité d’accès et un rabais supplémentaire sur toute location d’hébergement pour les citoyens avides d’entrer en contact avec la nature. On vous invite à consulter l’affiche promotionnelle à cet effet.

On peut dire que la coopération intermunicipale en plein air, c’est gagnant-gagnant. Les municipalités participantes arrivent à offrir un accès plein air aux citoyens sans devoir assumer l’aménagement et la gestion de nouvelles infrastructures. Pour le milieu municipal, il est avantageux de bénéficier de sites existants sous la gestion d’une tierce partie. Les gestionnaires de sites, quant à eux, bénéficient d’une source de revenue garantie leur permettant d’assurer un fonds de roulement en début de saison stimulant une implication du milieu municipal dans leur milieu et leur travail.

Cette actualité a pour mission de souligner le travail remarquable de la CLP, en plus de vous inspirer.

écrit par Anne-Sophie Lacroix, agente de développement plein air

Près d’un an s’est écoulé depuis la tournée des membres de la Table plein air de l’Outaouais dont l’un des objectifs poursuivis consiste à définir les priorités de développement. Après tout, ce sont eux qui assurent la mise en œuvre du Plan d’action en plein air de l’Outaouais.

Une réflexion sur l’avenir du plein air en Outaouais est amorcée et l’aménagement des cours d’eau semble s’imposer. Une vague de nouveautés s’amène donc en région!

Loisir sport Outaouais, en charge de coordonner la Table plein air de l’Outaouais, a su tendre l’oreille et a lancé un appel d’offres pour explorer des projets nautiques potentiels. La coopérative Le Picbois a été retenue à titre de firme d’experts-conseils pour réaliser une étude d’opportunités en lien avec le développement du plein air dans un contexte de structuration et de commercialisation de l’offre touristique. La firme a comme mandat d’émettre un minimum de trois propositions de projets afin d’orienter le développement du nautisme léger (activités de pagaies) sur les différentes rivières de l’Outaouais. Un premier pas vers le développement d’une signature régionale identitaire!

La réalisation de cette étude d’opportunités permettra d’évaluer les possibilités de développement et de dégager les projets à fort potentiel. Tout partenaire régional souhaitant contribuer à la démarche est invité à communiquer avec l’agente de développement en charge (Anne-Sophie Lacroix : aslacroix@urlso.qc.ca), l’étude ayant démarré le mercredi 26 avril dernier.

Loisir sport Outaouais et le comité régional de plein air en milieu scolaire sont enchantés du succès obtenu lors de la dernière édition du Camp des profs, qui s’est déroulé à la Base de plein air Air-Eau-Bois du 3 au 5 mai 2023. Lors de cet événement de perfectionnement professionnel dans un contexte de plein air, ce sont 16 enseignants et enseignantes de la région qui ont été formés par des pairs – formule unique développée par le comité – sur la pédagogie en nature et en contexte de plein air.

Le projet vise à faire naître l’intérêt d’enseigner et de travailler en plein air chez les professionnels et professionnelles du milieu préscolaire et scolaire. Il permet aux participants et participantes de développer leurs habiletés d’encadrement de groupes scolaires en milieu naturel, de donner envie d’enseigner leur matière à l’extérieur et d’utiliser cet environnement pour transmettre leur programme d’apprentissage, ainsi que de leur faire découvrir un lieu de pratique d’activités de plein air adapté pour l’accueil de groupes.

Le profil varié des participants et participantes de la cohorte printanière a permis des échanges riches, de développer des compétences, de partager des bons coups et surtout de créer une communauté de pratique. Des enseignants et enseignantes en éducation physique, des titulaires et des conseillers et conseillères pédagogiques ont formé le groupe du Camp des profs. Ils avaient tous comme objectif d’apprendre sur la pédagogie en nature et en contexte de plein air afin de sortir avec leur groupe d’élèves à plusieurs reprises au cours de l’année scolaire. Que ce soit pour faire un cours de mathématiques dans la cour d’école et d’apprendre grâce à l’environnement extérieur, ou encore d’amener des élèves dans la forêt à proximité, les apprentissages ont été nombreux.

Les ateliers portaient sur l’encadrement d’un groupe lors d’une sortie en randonnée et en canot, l’alimentation en plein air, la gestion de risques, les prévisions météos, le leadership, l’orientation et l’interprétation de la nature. Plusieurs activités pédagogiques ont eu lieu, notamment en lien avec l’univers social, la science (activité d’échantillonnage au lac ou encore la fabrication de bolides flottants), et le respect de l’environnement avec la démonstration des notions des 7 principes Sans Trace.

« Cette édition du Camp des profs vient confirmer l’intérêt marqué de la communauté scolaire face à l’intégration du plein air et de la nature comme outil pédagogique. Les participants et participantes repartent avec des idées plein la tête et le cœur, mais surtout avec des outils concrets pour sortir avec leur groupe en toute sécurité ! » a mentionné Lyne Massicotte, coordonnatrice de programmes de Loisir sport Outaouais.

À la toute fin du Camp des profs, les participants et participantes ont résumé leur expérience en un mot :

Le Camp des profs est possible grâce au soutien financier du ministère de l’Éducation du Québec et à l’implication des Centres de services scolaires des Portages-de-l’Outaouais, du Cœur-des-Vallées et des Draveurs. Le comité régional de plein air en milieu scolaire est formé d’Audrey Lapointe (Enseignante – École Vallée-des-Voyageurs), Tobie Adam Meunier (Enseignant en éducation physique et à la santé – École secondaire Louis-Joseph-Papineau), Marc Boucher (Enseignant en éducation physique et plein air – École secondaire Grande-Rivière), Charles Antoine Rioux (Chargé de projet du Camp des profs pour Loisir sport Outaouais), Pier-Anne Miron Leblond (Enseignante en éducation physique et à la santé – École de la Vallée-des-Voyageurs), Erik Guimond (Conseiller pédagogique – CSSPO), Josée Pennober (Conseillère pédagogique en sciences et technologies – Service des ressources éducatives au CSSPO) et Tom Hainault (Équipe éducation physique, École du Nouveau-Monde).

Des capsules vidéo du comité et des participants et participantes seront lancées dans les prochaines semaines sur notre chaîne Youtube.

Rappelons que Loisir sport Outaouais a pour mission de stimuler le développement régional en loisir, en sport et en plein air, en partenariat avec le milieu, afin de favoriser l’épanouissement de nos communautés. Le Camp des profs s’insère dans le programme EX3, programme de plein air en milieu scolaire. Pour plus d’information sur ce programme : www.ex3pleinair.com

Enfin, nous sommes au moment critique de choisir la plateforme la plus pertinente et performante. Pour faire un choix éclairé, le comité de travail doit prendre en compte l’opinion des utilisateurs sur le genre de produit qu’ils préfèrent.  

Aidez-nous à faire un choix qui permettra aux usagers d’identifier les attraits plein air qui satisfont leurs besoins et qui est aussi convivial.  

Cette évaluation s’inscrit dans le cadre d’un diagnostic pour l’optimisation d’un service qui sera offert au grand public qui veut pratiquer une activité plein air soit en tant que visiteur de la région ou en tant que résident. 

Nous vous demandons donc de prendre le temps de visiter certains attraits plein air de la région, sur les deux plateformes proposées, soit Dehors et Outaouais Plein air

Liste des attraits disponibles sur les deux plateformes pour fin de comparaison : 

  1. MONTEBELLO VÉLO DE MONTAGNE
  2. PARC DES MONTAGNES NOIRES DE RIPON
  3. GATINEAU-GLISSE
  4. CYCLOPARC PPJ
  5. CAMPING PARC LESLIE
  6. LA VOIE VERTE DE CHELSEA
  7. LA PÊCHE (WAKEFIELD)
  8. CHAMPBOISÉ DE L’ANGE-GARDIEN
  9. PARC RÉGIONAL DU MONT MORISSETTE
  10. VÉLOROUTE DES DRAVEURS
  11. SENTIERS DU PONT DE PIERRE DE DÉLÉAGE
  12. SENTIERS DES CHUTES DE LA MONTAGNE. 

Pour le site outaouaispleinair.ca, vous pouvez copier le nom de l’attrait ci-haut et coller le nom par l’entremise de la loupe de recherche en haut à droite de l’écran, le résultat de cette recherche vous permettra de sélectionner l’attrait et d’afficher les coordonnées. Une barre de défilement pourra être utilisée pour descendre vers le bas à la carte détaillée de l’attrait :  

Pour le site Dehors, vous pouvez sélectionner l’emplacement sur la carte qui affichera les coordonnées et la possibilité de sélectionner la carte détaillée de l’attrait : 

Précisions concernant l’échelle de satisfaction : 

  • Le 3 étant le point neutre sur l’échelle. C’est-à-dire que vous n’avez pas d’opinion et donc que vous considérez les deux plateformes égales.  
  • Le 1 étant le plus à gauche et donc que vous avez une préférence marquée pour la plateforme outaouaispleinair.ca. 
  • Le 5 étant le plus à droite et donc que vous avez une préférence marquée pour la plateforme Dehors. 

Vous pouvez remplir le formulaire d’évaluation en comparant les deux plateformes sur le plan : 

  1. De la convivialité :  Facilité d’utilisation, accessibilité de l’information, vitesse de réponse. 
  2. De la qualité de l’information : Pertinence de l’information, la présentation de l’information complète pour l’activité. 

Note : Nous vous proposons que cette évaluation soit plutôt faite, sur un ordinateur portable ou un ordinateur de table puisque les deux plateformes doivent être adaptées pour être plus réactives sur les mobiles et les tablettes. Si vous choisissez de faire l’évaluation en utilisant votre mobile intelligent ou une tablette, svp le mentionner au moment de remplir le formulaire d’évaluation. 

Quelle belle première édition hivernale du Camp des profs !

Loisir sport Outaouais et le comité régional de plein air en milieu scolaire sont fiers du succès obtenu lors de la première édition hivernale du Camp des profs, qui s’est déroulé à la Base plein air Air-Eau-Bois du 22 au 24 février 2023. Lors de cet événement de perfectionnement professionnel dans un contexte de plein air, ce sont 18 enseignants et enseignantes de la région qui ont été formés par des pairs – formule unique développée par le comité – sur la pédagogie en nature et en contexte de plein air.

Initié en 2019, le Camp des profs a déjà tenu une édition au printemps et une seconde à l’automne, en plus de tenir une édition en mode virtuel. Le projet vise à faire naître l’intérêt d’enseigner et de travailler en plein air chez les professionnels et professionnelles du milieu préscolaire et scolaire. Il permet aux participants et participantes de développer leurs habiletés d’encadrement de groupes scolaires en milieu naturel et de leur faire découvrir un lieu de pratique d’activités de plein air adapté pour l’accueil de groupes.

Le profil varié des participants et participantes de la cohorte d’hiver a permis des échanges riches, de développer des compétences, de partager des bons coups et surtout de créer une communauté de pratique. Des enseignants et enseignantes en éducation physique, des titulaires, des conseillers et conseillères pédagogiques et des stagiaires ont formé le groupe du Camp des profs. Ils provenaient du niveau préscolaire, primaire et secondaire et ils avaient tous comme objectif d’apprendre sur la pédagogie en nature et en contexte de plein afin de sortir avec leur groupe d’élèves à plusieurs reprises au cours de l’année scolaire. Que ce soit pour faire un cours de mathématique dans la cour d’école et d’apprendre grâce à l’environnement extérieur, ou encore d’amener des élèves en excursion de raquettes ou de camping, les apprentissages ont été nombreux.

« Cette formation m’a permis de me remettre en perspectives dans mes pratiques. Surtout de les améliorer, de les bonifier, de les concrétiser en fonction de mon milieu. Je repars la tête pleine d’idées partager. C’est grâce à une brochette d’organisateurs et de mentors passionnés que je sors de ce camp avec des ailes. » a mentionné la participante Andréanne C. Séguin, Enseignante d’éducation physique et à la santé à l’École du Parc-de-la-Montagne.

Les ateliers portaient sur l’habillement et la préparation aux températures hivernales, l’encadrement d’un groupe lors d’une sortie en ski de fond, la fabrication de quinzhees et de forts, la gestion de risques, les prévisions météos, l’orientation et l’interprétation de la nature.

Audrey Lapointe, membre du comité régional de plein air en milieu scolaire revient sur son expérience de formatrice : « L’objectif qui était de partager des idées et des trucs pour enseigner en plein air est largement atteint. Je crois profondément que le contact avec la nature est salutaire, pour tous. De plus, je vois que plusieurs enfants souffrent d’un déficit nature important et je veux faire partie de la solution à cet égard. Lors du camp des profs, la proximité, l’intensité et la magie de la nature ont été des ingrédients qui se sont mélangés parfaitement pour donner un résultat réjouissant, tout en étant des plus éducatifs à plusieurs niveaux. L’hiver est la plus belle saison pour enseigner dehors ! ».

Le Camp des profs est possible grâce au soutien financier du ministère de l’Éducation du Québec et à l’implication des Centres de services scolaires des Portages-de-l’Outaouais, du Cœur-des-Vallées et des Draveurs. Le comité régional de plein air en milieu scolaire est formé d’Audrey Lapointe (Enseignante – École Vallée-des-Voyageurs), Tobie Adam Meunier (Enseignant éducation physique et à la santé – École secondaire Louis-Joseph Papineau), Marc Boucher (Enseignant en éducation physique et plein air – École secondaire Grande-Rivière), Charles Antoine Rioux (Chargé de projet du Camp des profs pour Loisir sport Outaouais), Pier-Anne Miron Leblond (Enseignante en éducation physique et à la santé – École de la Vallée-des-Voyageurs), Erik Guimond (Conseiller pédagogique – CSSPO), Josée Pennober (Conseillère pédagogique en sciences et technologies – Service des ressources éducatives au CSSPO) et Tom Hainault (équipe éducation physique, École du Nouveau-Monde).

« Cette dernière mouture du Camp des profs vient confirmer l’intérêt marqué de la communauté scolaire face à l’intégration du plein air comme outil pédagogique. On voit d’ailleurs les retombées qu’ont les participants des premières moutures de l’événement. Ils implantent de belles initiatives dans leurs écoles ! » a mentionné Frédérique Delisle, directrice générale de Loisir sport Outaouais.

Rappelons que Loisir sport Outaouais a pour mission de stimuler le développement régional en loisir, en sport et en plein air, afin de favoriser l’épanouissement des communautés de l’Outaouais. Le Camp des profs s’insère dans le programme EX3, programme de plein air en milieu scolaire.

Vous souhaitez découvrir les sentiers de ski de fond de la MRC de la Vallée-de-la-Gatineau? Le Pôle d’excellence en récréotourisme en Outaouais (PERO) vous offre la chance de pratiquer votre activité hivernale favorite grâce à sa toute nouvelle unité mobile de location d’équipements située au 261, route 105 à Messines. Le PERO porte bien son nom puisque la contribution financière et le soutien de Loisir sport Outaouais ne sont qu’un coup de pouce à une organisation qui excelle dans le développement de l’offre plein air.

Les partenaires du projet sont nombreux et tout aussi généreux les uns que les autres. Les propriétaires de la boutique du Sommet et de la forêt ECOSYLVA offrent une partie de leur terre pour l’aménagement de sentiers, une occasion qu’a su saisir le PERO. Les skis de fond, bottes et bâtons, qui sont disponibles gratuitement, est une collaboration de Ski à l’école.

Le PERO a comme mission de miser sur le potentiel récréotouristique de la Vallée-de-la-Gatineau. En plus d’assurer l’entretien et le développement des différents sentiers présents sur son territoire, le PERO organise différentes activités, dont le Défi coureur des bois. Vous pouvez consulter leur site Internet au https://www.perooutaouais.ca/.

Ça n’aura jamais été aussi facile de profiter des joies de l’hiver, un lundi comme un dimanche!

Axé sur le respect de l’environnement et du plein air, ex3 est un programme provincial en milieu scolaire qui rassemble 17 régions.

La mission ? Augmenter les possibilités d’activités en plein air encadrées et sécuritaires, et offrir des expériences positives aux jeunes en réduisant les freins à la pratique de telles activités.

Le programme ex3 est destiné aux intervenants et intervenantes des milieux scolaires, primaire et secondaire, souhaitant intégrer dans leur offre d’activités parascolaires ou dans leur cursus pédagogique des activités en nature. Il vise à développer l’autonomie et les compétences des intervenant.e.s dans une optique d’amélioration continue de leur pratique du plein air afin de répondre à la mission du programme.

Les objectifs :

  • Favoriser l’initiation à la pratique d’activités de plein air pour les jeunes de partout au Québec;
  • Faciliter l’accès aux lieux de pratique, à du matériel et équipement, à des ressources pour les intervenants (guides, fiches, outils, évaluation), à une communauté de pratique pour les intervenant.e.s;
  • Développer une pratique des activités de plein air inclusive, accessible et de proximité;
  • Développer la conscience environnementale et l’éthique du plein air;
  • Favoriser la découverte de sites de pratique de plein air.

En Outaouais, plusieurs initiatives et leviers seront mis sur pied dans la prochaine année, notamment du soutien logistique et financier, l’accès à du matériel de plein air et des lieux de pratique, de l’accompagnement, des formations et une communauté de pratique. Vous avez envie d’y participer activement ? Ça tombe bien, les inscriptions sont en cours et c’est gratuit !

CLIQUEZ ICI pour vous inscrire au programme ex3. Lyne Massicotte communiquera avec vous par la suite ! Entre temps, n’hésitez pas à lui écrire à lmassicotte@urlso.qc.ca

Pour plus d’informations, visitez le site Internet entièrement dédié au programme : https://ex3pleinair.com/