COMMUNIQUÉ DE PRESSE – POUR DIFFUSION IMMÉDIATE
GATINEAU, LE 20 MARS 2024

Loisir sport Outaouais remettait lundi matin les attestations de participation à la première cohorte du Parcours de leadership en éthique, sécurité et intégrité. Les attestations remises soulignent le parcours des personnes qui ont complété avec succès les 15 heures de formation visant à consolider les principes et les modes de fonctionnement mis en place dans leur organisation pour prévenir et intervenir sur la violence en milieu sportif.

Les sept personnes de la cohorte se composent de gestionnaires sportifs de Soccer Outaouais, du Club Skinouk et d’Unigym Gatineau, couvrant ainsi les disciplines du soccer, du ski de fond, du vélo de montagne et de la gymnastique en Outaouais.

« Avec cette première cohorte qui termine son parcours, nous constatons à quel point Loisir sport Outaouais vient combler un besoin au niveau de la formation exécutive pour les gestionnaires sportifs de l’Outaouais. Je tiens à féliciter chaleureusement chacun des participants de la première cohorte et les remercier pour leur engagement envers leur sport et leur région ainsi que pour l’offre d’un environnement sportif sain et sécuritaire ».

Julie DeCourval, directrice générale, Loisir sport Outaouais

Le Parcours de leadership en éthique, sécurité et intégrité a été développé en cinq modules de 3 heures alliant transfert de connaissances, ateliers de réflexion, études de cas et partage d’expériences vécues en toute confidentialité, dans un optique de co-développement. Chaque organisation participante reçoit également une banque de 6 heures d’accompagnement post-formation offerte à la demande.

« Nous sommes fiers de contribuer au développement d’un sport sain et sécuritaire en Outaouais. En travaillant ensemble, dans une perspective respectant les contextes spécifiques à nos disciplines sportives ainsi que les nouvelles approches et standards en matière de protection de l’intégrité, nous espérons être des alliés positifs et constructifs. Je tiens donc à féliciter toute notre cohorte pour leur persévérance ».

Maude Chouinard-Boucher, agente de développement, Loisir sport Outaouais – Formatrice

Loisir sport Outaouais tient également à remercier la Ville de Gatineau qui a gracieusement prêter ses locaux pour favoriser la tenue à faible coût de la formation. Une prochaine cohorte débutera à l’automne 2024. Les organismes intéressés peuvent indiquer leur intérêt ici : Parcours Leadership en éthique sécurité et intégrité

Renseignement
Maude Chouinard-Boucher – Agente de développement
819 663-2575 #222
mchouinardboucher@urlso.qc.ca

Le Budget 24-25 du gouvernement du Québec annonce 85,8 millions de dollars pour promouvoir la pratique durable du loisir et du sport dans un environnement sécuritaire. EN voici les grandes lignes

Dans le cadre du budget 2024-2025, le gouvernement prévoit une somme de 85,8 millions de dollars sur cinq ans, dont :

  • 46,7 millions de dollars pour améliorer l’accessibilité et la sécurité du loisir et du sport;
  • 39,1 millions de dollars pour soutenir des compétitions sportives d’envergure.

Améliorer l’accessibilité et la sécurité du loisir et du sport

Au cours des dernières années, le gouvernement a investi de manière importante afin de favoriser un environnement sportif plus sécuritaire, plus accueillant et inclusif. Il entend poursuivre ses actions afin de mieux protéger les personnes actives pour qu’elles puissent participer en toute sécurité, tout en s’épanouissant, à des activités physiques, récréatives et sportives. À cet égard, le gouvernement prévoit une somme de 46,7 millions de dollars sur cinq ans, dont :

29,7 millions de dollars pour renforcer la protection de l’intégrité des personnes dans le loisir et le sport

En février 2024, la ministre responsable du Sport, du Loisir et du Plein air a déposé le projet de loi no 45, intitulé Loi modifiant la Loi sur la sécurité dans les sports afin principalement de renforcer la protection de l’intégrité des personnes dans le loisir et le sport. Ce projet de loi prévoit notamment :

  • La création d’un organisme budgétaire externe de traitement des plaintes spécifique au milieu du loisir et du sport, appelé « protecteur de l’intégrité en loisir et en sport »;
  • L’élaboration d’un programme de compensation financière afin de diminuer les coûts liés aux nouvelles obligations en matière de vérifications des antécédents judiciaires à l’intention des organismes visés;
  • La mise en place d’un bureau-conseil qui offrirait notamment des services administratifs, professionnels et techniques aux organismes, au regard de la vérification des antécédents judiciaires.
8,0 millions de dollars pour améliorer la sécurité aquatique

La pratique d’activités aquatiques et nautiques est en forte croissance au Québec. Or, la période pandémique a eu pour effet d’exacerber la pénurie de sauveteurs et de moniteurs aquatiques, alors que plusieurs formations ont dû être annulées. Ce phénomène a forcé la fermeture ou la réduction du nombre d’heures d’ouverture de certaines piscines, diminuant d’autant l’offre de cours de natation pour les enfants. Le gouvernement a donc mis en place le Programme d’aide financière pour la gratuité de la formation des surveillants-sauveteurs et des moniteurs aquatiques afin de maximiser les stratégies de recrutement et ainsi de contrer le manque de main-d’œuvre dans le domaine. Le budget 2024-2025 prévoit du financement pour poursuivre les objectifs du programme. De plus, le gouvernement souhaite poursuivre le soutien du programme Nager pour survivre. Ce programme joue un rôle clé dans la prévention des noyades en permettant aux enfants de 8 à 14 ans de développer des habiletés nécessaires pour survivre à une chute inattendue en eau profonde. — Ce programme s’adresse principalement aux écoles. Un volet a également été créé pour les camps de jour et de vacances

9,0 millions de dollars pour améliorer l’accessibilité du sport et du loisir

L’accessibilité est un aspect clé de la pratique d’activités physiques, récréatives et sportives. Il est donc indispensable de mettre en place des environnements qui sont favorables à cette pratique et qui encouragent et facilitent l’adoption et le maintien d’un mode de vie physiquement actif, et ce, de manière adaptée pour l’ensemble de la population. Pour ce faire, le gouvernement prévoit notamment :

  • Financer des initiatives pour mieux répondre aux différents besoins des personnes handicapées détentrices de la Carte accompagnement loisir afin d’augmenter leur participation au sport et au loisir; Pour devenir partenaire de la Carte accompagnement loisir c’est ici : Devenir partenaire CAL
  • Mettre en place des initiatives pour rendre le hockey plus accessible.

Soutenir des compétitions sportives d’envergure

Le Québec dispose de l’expertise et des infrastructures pour accueillir des compétitions et évènements sportifs de grande envergure. Soutenir ce type de manifestations permet de faire la promotion du sport et de l’activité physique auprès de la population, en plus de faire rayonner le Québec et de générer des retombées économiques. Ainsi, dans le cadre du budget 2024-2025, le gouvernement prévoit une somme de 39,1 millions de dollars, dont :

28,0 millions de dollars sur cinq ans pour poursuivre le financement de nouveaux projets d’infrastructure pour les Jeux du Québec;

Les Jeux du Québec sont un évènement sportif multidisciplinaire d’envergure qui représente des investissements importants pour le milieu hôte. La tenue des compétitions d’envergure oblige souvent le milieu hôte à mettre à niveau ou à construire des infrastructures pour respecter les normes de compétition et de sécurité. Un soutien financier est nécessaire pour financer les projets d’infrastructures requises pour accueillir les Jeux du Québec et ainsi accroître l’attractivité des villes pour qu’elles puissent se porter candidates. Cette initiative permettra de favoriser la qualité de l’expérience des jeunes athlètes tout en contribuant à la promotion de la pratique d’activités physiques et sportives et au développement du sport au Québec.

11,1 millions de dollars sur trois ans pour soutenir l’organisation des Jeux du Canada 2027 à Québec.

Soutenir l’action bénévole

12,0 millions de dollars en 2024-2025 pour poursuivre le Programme de soutien à l’action bénévole, qui vise à stimuler l’engagement bénévole au sein des communautés en octroyant des subventions ciblées. Il s’agit d’une enveloppe financière disponible auprès des députés provinciaux.

COMMUNIQUÉ DE PRESSE – POUR DIFFUSION IMMÉDIATE
SHERBROOKE, LE 9 MARS 2024

Ce samedi 9 mars, l’ambiance est à la fête au Palais des Sports, alors que la cérémonie de clôture des Jeux du Québec – Sherbrooke 2024 bat de son plein. Après quatre finales consécutives des Jeux en 20 mois, on souhaite terminer l’évènement en grand. Pour l’occasion, nos porte-drapeaux, Nelia Timmer et Nathan Desjardins, ouvrent le bal.

La Finale des Jeux du Québec est une compétition provinciale multisport de haut niveau, dans laquelle des athlètes de douze à dix-sept ans portent les couleurs de leur région afin de s’affronter dans leur discipline respective. La délégation de l’Outaouais contient 14 missionnaires-bénévoles, 43 entraîneurs et accompagnateurs et 156 athlètes.

Nos portes-drapeaux lors du second bloc

Lors de la cérémonie de clôture, un athlète de chaque région est sélectionné pour mener sa délégation. En raison de leurs performances athlétiques remarquables tout au long des Jeux, deux jeunes ont été sélectionnés comme porte-drapeaux. Nelia Timmer et Nathan Desjardins, athlètes en plongeon de 13 et 14 ans, représenteront leur région lors de cette cérémonie. Toujours souriante et débordante d’énergie positive contagieuse, Nelia participe activement à créer un climat dynamique au sein de l’équipe. Sa capacité à se concentrer lui a permis de revenir de Sherbrooke avec deux médailles d’or au cou. De son côté, c’est la médaille d’or que Nathan a conquise à Sherbrooke, après avoir conquis les cœurs à Rivière-du-Loup grâce à son enthousiasme et à son esprit sportif.

« Nous sommes extrêmement fiers de l’ensemble de nos athlètes, autant de ceux et celles qui en étaient à de multiples finales et qui ont su jouer un rôle de leader, que de nos nouvelles recrues qui ont su s’adapter à l’environnement unique des Jeux. Bravo à tous et toutes ! »

Charles-André Larocque
Chef de la délégation de l’Outaouais

Contact presse :
Amélie Simard – Agente de communication
873 376-5271 – ameliesimard01@gmail.com

COMMUNIQUÉ DE PRESSE – POUR DIFFUSION IMMÉDIATE
GATINEAU LE 5 MARS 2024

Ce mardi 5 mars, des athlètes de la délégation de l’Outaouais ont pris l’autobus au IGA Extra sur Gréber afin de se rendre à Sherbrooke pour la Finale des Jeux du Québec. Cette seconde vague de jeunes sportifs participera au bloc 2 des compétitions, qui aura lieu du 6 au 9 mars. Les athlètes du bloc deux s’affronteront curling masculin et féminin, en escrime, en haltérophilie, en hockey féminin, en judo, en patinage de vitesse, en plongeon, en ski de fond et en tennis de table.

La Finale des Jeux du Québec est une compétition provinciale multisport de haut niveau, dans laquelle des athlètes de douze à dix-sept ans portent les couleurs de leur région afin de s’affronter dans leur discipline respective. La délégation de l’Outaouais, contient 14 missionnaires-bénévoles, 43 entraîneurs et accompagnateurs et 156 athlètes.

« La journée du changement de bloc est toujours une étape excitante dans le déroulement des Jeux. Cela marque non seulement la mi-temps des vagues de compétitions, mais aussi l’arrivée d’une toute nouvelle bande d’athlètes tout aussi motivés que les premiers. Nous vivons de beaux moments. »

Charles-André Larocque
Chef de la délégation de l’Outaouais

Contact presse :
Amélie Simard – Agente de communication
873 376-5271 – ameliesimard01@gmail.com

Mise en contexte 

À l’automne 2023, le ministère de l’Éducation (MEQ) et le Collège des administrateurs de sociétés (CAS) de l’Université Laval ont conclu une entente pour rendre disponible gratuitement aux gestionnaires et membres de conseil d’administration des organismes de sport et de loisir qui sont reconnus ou soutenus financièrement par le MEQ la formation « Les Assises de la gouvernance – Volet 1 ». C’est un peu plus de 3 000 accès individuels qui sont présentement disponibles.

Récemment, le MEQ et le CAS ont conclu une nouvelle entente, cette fois-ci, pour permettre l’accès à cette même formation, toujours gratuitement, aux gestionnaires et membres de conseil d’administration des organismes régionaux et locaux de sport et de loisir membres affiliés des organismes reconnus ou soutenus par le MEQ. C’est 5 555 accès individuels qui s’ajoutent maintenant à ceux déjà disponibles.

La formation « Les Assises de la gouvernance – Volet 1 »

En bref, la formation « Les Assises » c’est :

  • 5 heures de formation asynchrone et autoportante, sous la forme de webinaires et capsules préenregistrés.
  • À faire à son rythme, au moment où la personne le désire, sur une période maximale de 6 mois (une fois débutée).
  • Un pamphlet de description de la formation est inclus avec ce document.
  • Couvre les notions essentielles de la gouvernance suivantes :
    • Fondements de la gouvernance de sociétés
    • Aspects juridiques de la gouvernance;
    • Comités du CA;
    • Planification et organisation du CA;
    • Savoir-être des administrateurs.trice.s;
    • 2 capsules complémentaires : Gouvernance des OBNL (obligatoire) + Au choix : gouvernance des coopératives, gouvernance des PME ou gouvernance des sociétés d’État.

Modalités d’inscription

  • La formation est gratuite.
  • Inscription sur la base du « Premier arrivé, premier inscrit ». Une fois tous les accès comblés, il ne sera plus possible d’accéder à la formation.
  • Pour être admissible, vous devez être un organisme de sport ou de loisir membre affilié en règle de Loisir sport Outaouais, d’une fédération sportive ou d’un organisme national de loisir (ONL et ONLC)
  • Une seule inscription par organisme local ou régional qui comprend :
    • Nom de l’organisme
    • Nombre exact d’accès requis
    • Prénoms et noms des personnes qui suivront la formation
  • Loisir sport Outaouais vérifiera l’admissibilité des organismes régionaux ou locaux.
  • Loisir sport Outaouais fera le lien avec le Collège des administrateurs de sociétés et nous vous renverrons un lien unique, valide pour le nombre de licences demandé.
  • La personne-contact de l’organisme régional ou local devra distribuer elle-même le lien unique à ses participants.
  • Des instructions seront jointes au courriel avec le lien unique.
  • Le délai maximal pour compléter la formation est de 6 mois dès que c’est débuté.

Le ministère de l’Emploi et de la Solidarité sociale en collaboration avec le ministère de la Sécurité publique et la Fédération des Centres d’action bénévole du Québec, soutiennent et encouragent le déploiement d’un programme visant à couvrir les frais liés à la vérification d’antécédents judiciaires (VAJ) des bénévoles œuvrant auprès d’organismes communautaires et d’associations bénévoles*. 

Plus spécifiquement, ce programme de couverture des frais des VAJ s’adresse aux bénévoles qui agissent auprès d’une clientèle vulnérable (moins de 18 ans, en situation d’handicap ou de perte d’autonomie, etc.). Ainsi, ce ne sont pas tous les postes bénévoles qui sont admissibles au programme.

Pour vérifier l’admissibilité de votre organisme au programme, nous vous invitons à bien vouloir vous créer un compte sur la plateforme officielle de jumelage entre les aspirants bénévoles et les organismes du Québec Jebenevole.ca

* Sont exclus du programme les organismes en sports ainsi que les œuvres de bienfaisance établies en fondation. 

COMMUNIQUÉ DE PRESSE- POUR DIFFUSION IMMÉDIATE

GATINEAU LE 1ER MARS 2024 – Ce vendredi 1er mars, des athlètes de la délégation de l’Outaouais ont pris l’autobus au IGA Extra sur Gréber afin de se rendre à Sherbrooke pour la Finale des Jeux du Québec. Cette première vague de jeunes sportifs participera au bloc 1 des compétitions, qui aura lieu du 1er au 5 mars. Le groupe inclus Adréa Beaulieu, la porte-drapeau de la cérémonie d’ouverture.

La Finale des Jeux du Québec est une compétition provinciale multisport de haut niveau, dans laquelle des athlètes de douze à dix-sept ans portent les couleurs de leur région afin de s’affronter dans leur discipline respective. La délégation de l’Outaouais, contient 15 missionnaires-bénévoles, 50 entraîneurs et accompagnateurs et 155 athlètes.

Durant le premier bloc, les athlètes de la région en affronteront d’autres de partout au Québec lors de compétitions de badminton, de gymnastique, de hockey masculin, de karaté, de patinage artistique, de ringuette et de trampoline.

Notre porte-drapeau lors du premier bloc
Lors de la cérémonie d’ouverture, un athlète de chaque région est choisi pour défiler sur la scène en brandissant fièrement le drapeau de sa délégation. Ce jeune est sélectionné pour ses performances athlétiques remarquables avant le début des Jeux. Adréa Beaulieu, athlète en badminton, représentera sa région lors de cette cérémonie. Médaillée à Rivière-du-Loup en 2023, Adréa démontre des qualités athlétiques exceptionnelles et une éthique de travail exemplaire.

« C’est excitant de de voir les Jeux prendre vie, cela représente l’aboutissement de plusieurs mois ou même d’années de travail acharné pour nos athlètes. Je suis particulièrement fier d’Adréa Beaulieu pour tous les efforts qu’elle investit dans sa discipline. »
Charles-André Larocque
Chef de la délégation de l’Outaouais

La mobilité en milieu rural; ce n’est pas qu’en automobile ! C’est bien le message que MOBI-O, Centre de gestion des déplacements de l’Outaouais et de l’Abitibi-Témiscamingue, met de l’avant auprès des écoles primaires de son territoire. La campagne À l’école à pied ou à vélo, je suis capable ! promeut les transports actifs auprès des élèves et des parents lors de leurs trajets domicile-école grâce à des activités diverses dont le contenu s’adapte à tous les milieux!

En effet, la campagne rassemble des activités de formation adaptées à chaque cycle, avec des vidéos pédagogiques pour les élèves du 1er cycle, une formation sur la sécurité piétonnière pour les élèves du 2e cycle et une formation pour cyclistes pour les élèves du 3e. Les écoles participantes à ces formations clé en main bénéficient de l’accompagnement de MOBI-O dans la mise en place et la gestion des activités prévues. Nos formations sont complétées par des activités de mobilisation et de sensibilisation.

L’impact potentiel de la campagne sur les déplacements actifs des écoles primaires rurales est démontré par nos consultations dans la région de Masham en 2022. En effet, 81% des parents sondés ont soulevé la pertinence de formations sur les déplacements à pied et à vélo. 36% des répondant·es étaient intéressé·es à envoyer leur enfant à l’école à pied avec davantage de brigadiers ou via un trottibus. Un Défi À l’école à pied ou à vélo je suis capable! organisé à l’école du Coeur-des-Collines de Masham suite aux consultations a connu un très grand succès, faisant passer le nombre d’élèves se déplaçant à pied ou à vélo de 7 avant le Défi à 380 lors de l’événement!

La campagne 2024 débutera cet hiver à partir de la fin du mois de février et continuera au printemps et à l’automne. Si vous êtes intéressés à organiser une ou plusieurs des activités de cette campagne dans votre école, n’hésitez pas à consulter le site web https://jesuiscapable.info/ ou à contacter le conseiller en programmes scolaires de MOBI-O, Mathieu Morin (mathieu.morin@mobi-o.ca) !

La pandémie a affecté plusieurs camps de jour et plusieurs camps de vacances en Outaouais. En plus de cet enjeu, une crise du logement et une inflation galopante ont fait en sorte que les familles priorisent leurs dépenses. L’organisme Le Terrier dans la MRC de la Vallée-de-la-Gatineau a du fermé son service de camp de vacances à l’été 2023. Les inscriptions qui étaient déjà en baisse en 2021 et 2022 ont fait en sorte que 2023 a sonné l’heure de la réflexion. C’est une étape normale et totalement noble pour une organisation de se remettre en question.

La nouvelle direction générale a contacté Loisir sport Outaouais afin qu’une rencontre sous la forme d’un remue-méninge soit organisée afin de pouvoir produire une analyse des forces, des faiblesses, des opportunités et des menaces. Cette étape est cruciale pour bien saisir l’environnement internet et externe de l’organisation.  

Par la suite, l’Association des camps du Québec est venue nous présenter les bonnes pratiques et les tendances dans le secteur des camps de vacances. Les personnes présentent ont donc pu s’inspirer des autres camps du Québec et poser des questions pertinentes à mieux saisir les conditions de succès pour la relance du service de camps de vacances.  

Pour terminer cette belle après-midi, les participants ont nommé des actions concrètes qui pourront permettre de relancer le service à l’été 2025. On parle au total de plus de 25 pistes d’actions qui ont été rédigées. Une période de 12 mois sera nécessaire pour permettre à la direction générale avec le conseil d’administration de prioriser les actions qui seront exécutées durant la prochaine année. Loisir sport Outaouais et l’Association des camps du Québec resteront présents au besoin pour accompagner et offrir des services-conseils à la direction générale du Camp Le Terrier. 

Les organisations membres chez Loisir sport Outaouais peuvent bénéficier d’un accompagnement pour les aider dans la réflexion de leur relance. Nous vous encourageons à payer votre adhésion en avril de chaque année afin de pouvoir bénéficier de nos expertises.

Depuis maintenant quelques semaines, Loisir sport Outaouais accompagne la municipalité de Ripon dans un vaste exercice de consultation des citoyens pour le bon développement du Parc des Montagnes Noires. Une initiative du conseil municipal en place, avide de travailler avec les forces vives du territoire qui font de cet espace naturel un véritable joyau au sein de la MRC de Papineau.

L’aboutissement de cette démarche mènera à un Plan de développement qui permettra à la municipalité et aux multiples bénévoles de concrétiser une même vision de développement, celle qu’ils choisiront de mettre de l’avant.

Mais comment y parvenir?

La municipalité de Ripon a mis en place un comité consultatif citoyen sur lequel siège une majorité de bénévoles, mais également des citoyens engagés souhaitant s’impliquer dans la démarche. Celle-ci va comme suit :

  • Brosser un portrait diagnostic préliminaire à partir des observations du comité consultatif citoyen quant aux forces, faiblesses, opportunités et menaces.
  • Tenir un atelier de consultation visant à définir une vision de développement concertée, les chantiers à prioriser et les avenues possibles pour y arriver.
  • Rédiger un plan de développement cohérent.

Vous avez la tête pleine d’idées après avoir consulté cette actualité? Vous souhaitez entamer une démarche similaire? Contactez-nous!